Impact Assessment Act (Bill C-69) Spooking Investors

Le français suit

Short-Sighted and Ill-Informed Liberal Policies Hurting Canadian Workers and Their Families

October 19, 2020
FOR IMMEDIATE RELEASE

OTTAWA, Ontario – Greg McLean, Conservative Shadow Minister for Natural Resources, released the following statement regarding the Liberal government’s short-sighted and ill-informed policies in relations to the oil and gas sector:

“The future of major projects in Canada’s oil and natural gas industry has been in limbo for years and thousands of Canadian energy workers are being directly impacted. This Liberal Government has committed to a non-transparent regulatory regime that has made process certainty almost invisible.  The cost of capital has increased for these projects, as the pool of investment funds has left Canada to pursue opportunities in foreign jurisdictions, such as the United States, where the regulatory regime is more transparent. Project risk has increased, and resource development in Canada has become far less certain. This applies across Canada but is being felt immediately in the offshore developments in Newfoundland and Labrador.

“Due to this Government’s short-sighted and ill-informed policies, the world’s energy will be increasingly supplied by state-owned entities – that do not comply with the high environmental standards on which the Canadian oil and gas industry has built a world-renowned reputation. 

“Transparency on this file would include the Minister of Natural Resources acknowledging that jurisdictions around the world that supply oil to markets have reduced their economic rents (the net amount of government revenues received from the industry) applied to the industry.  As is the case in Canada, oil and gas production around the world contributes significantly to public revenues, and the absence of these tax revenues would impact the abilities of many countries – like Canada – to provide social programs and an advanced publicly-funded medical system for citizens. 

“Step one in ensuring Canada’s major energy projects survive the current downturn is to provide industry with a regulatory regime displaying certainty that due process will be respected.  The Impact Assessment Act needs significant revisions – as more and more development projects are shelved in Canada due to the abilities of individual Ministers to arbitrarily change timelines and decisions on project approval processes.  This is no way to govern a modern, democratic country.

“A Conservative Government will lead the country forward in bringing investment back to Canada – including Canadian investors that have left – by amending the regressive portions of the Impact Assessment Act that are spooking all investors and increasing the cost of capital of Canadian project developments.”

-30-

 


Les politiques à court terme et malavisées des libéraux nuisent aux travailleurs canadiens et à leurs familles

19 octobre 2020
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

OTTAWA (Ontario) — Greg McLean, ministre du cabinet fantôme conservateur responsable des Ressources naturelles, émet la présente déclaration concernant les politiques à court terme et malavisées du gouvernement libéral qui touchent le secteur pétrolier et gazier :

« L’avenir des grands projets de l’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel est dans l’incertitude depuis des années et des milliers de travailleurs canadiens du secteur de l’énergie en subissent les conséquences. Le gouvernement libéral s’est engagé à mettre en place un régime réglementaire opaque qui a rendu la certitude des procédés presque inexistante. Le coût, en capital, pour ces projets a augmenté en raison du départ de la masse de fonds d’investissement du Canada pour profiter des opportunités offertes par nos compétiteurs, tels que les États-Unis, où le régime réglementaire est limpide. Le risque lié aux projets a augmenté et la mise en valeur des ressources, au Canada, est beaucoup moins sûre.

« En raison des politiques à court terme et malavisées de ce gouvernement libéral, le besoin énergétique mondial sera de plus en plus alimenté par des sociétés d’État qui ne respectent pas les normes environnementales élevées qui font la réputation de l’industrie pétrolière et gazière du Canada sur la scène internationale.

« La transparence sur ce dossier impliquerait que le ministre des Ressources naturelles reconnaisse que les fournisseurs de pétrole du monde entier ont réduit leurs rentes économiques (le montant net des recettes publiques perçues par l’industrie) appliquées à l’industrie. Comme c’est le cas au Canada, la production de pétrole et de gaz contribue de manière significative aux recettes publiques de par le monde, et l’absence de ces recettes fiscales aurait un impact sur la capacité de nombreux pays, comme le Canada, à fournir des programmes sociaux et un système de santé sophistiqué financé par l’État pour les citoyens.

« La première étape pour garantir que les grands projets énergétiques du Canada survivent au ralentissement actuel est d’offrir à l’industrie un régime réglementaire garantissant que les procédures régulières seront respectées. La Loi sur l’évaluation de l’impact a besoin de révisions majeures, car de plus en plus de projets de développement sont mis en suspens, au Canada, en raison de la capacité de chaque ministre à modifier, de manière arbitraire, les calendriers et les décisions relatives aux processus d’approbation des projets. Ce n’est pas une façon de gouverner un pays moderne et démocratique.

« Un gouvernement conservateur fera avancer le pays en rapatriant les investissements au Canada, y compris les investisseurs canadiens qui sont partis, en modifiant les aspects régressifs de la Loi sur l’évaluation de l’impact qui font fuir les investisseurs et augmentent le coût du capital de développement des projets canadiens ».

-30-